Études

Alternext, un bilan après cinq années d’exercice

Cette étude menée par Béatrice de Severac, Emmanuel Boutron et Philippe Dessertine, membres du laboratoire CEROS de l’Université Paris X, analyse les caractéristiques du marché Alternext sur la période allant de 2005 à 2010.

Les résultats de cette recherche montrent que les entreprises choisissent leur mode d’introduction sur Alternext en fonction de leur profil. Les entreprises les plus risquées ont tendance à opter pour le placement privé tandis que les entreprises en croissance favorisent l’introduction par offre au public. La dernière catégorie d’entreprise cotée sur Alternext est composée de sociétés qui ont fait l’objet d’un transfert d’Euronext. Ces sociétés sont caractérisées par leur taille importante et leur faible rentabilité comparée aux entreprises introduites par offre au public.

Le faible volume des opérations secondaires de financement des entreprises introduites sur Alternext traduit une croissance bridée des entreprises que démontrent des résultats opérationnels plus faibles au fur et à mesure que l’on s’éloigne de la date d’introduction en bourse.