Rapports annuels

Rapport annuel 2014

2014, année de forte croissance du financement des PME-ETI par le marché financier

Les capitaux investis dans l’économie des PME-ETI par l’intermédiaire de la bourse et des marchés de prêts font un bond de 80 %. Ils atteignent 4,832 milliards d’euros pour 178 entreprises.

Les fonds propres et assimilés doublent pour atteindre 3,074 milliards d’euros émis par 137 entreprises, le plus haut niveau depuis la crise. Les titres de dette obligataires sont émis par 41 entreprises pour une valeur de 1,758 milliard d’euros, en augmentation de 50 % par rapport à 2013.

L’effectif des PME-ETI résidentes en France, cotées sur la place de Paris est de 528 entreprises, en légère baisse dans un contexte de stabilité. Les introductions de sociétés (27) compensent les retraits (23). Ce résultat est dû à la conjonction de trois réformes : l’orientation de l’épargne vers les entreprises, la généralisation des "fonds de prêts à l’économie" qui soutient les placements privés de titres de dette et la mobilisation de l’écosystème du marché, régulateur, entreprises de marché, organismes de place, organisations professionnelles…

L’extension du financement de l’économie des PME-ETI par les marchés financiers dépend d’évolutions structurelles supplémentaires :

  • privilégier les fonds propres et le long terme dans le financement des entreprises ;
  • « démocratiser » l’accès au capital en améliorant l’environnement réglementaire, de gestion et en modérant les coûts ;
  • gagner la confiance des entrepreneurs et des investisseurs en développant la culture PME-ETI du marché financier.

Le débat lancé par la Commission européenne sur l’Union des marchés de capitaux représente une opportunité supplémentaire pour faire progresser le financement de l’économie et de l’investissement.