Post-Covid: Quels financements de marchés pour les entreprises

L’Observatoire du Financement des Entreprises par le Marché (OFEM) en partenariat avec ODDO BHF a organisé une présentation des premiers chiffres consolidés du financement des entreprises en France en 2020 et des perspectives 2021.

Cette conférence digitale s’est organisée autour de plusieurs interventions :

Le discours de Denis Beau, 1er sous-gouverneur à la Banque de France, qui a notamment déclaré que « Dans le contexte actuel, la Banque de France, le besoin d’apport externe de fonds propres à environ 50 milliards d’euros pour rétablir des ratios prudents pour les entreprises présentant, avant la crise, une situation saine.« 

Agnes Lepinay, présidente de l’OFEM, a ensuite précisé lors d’une table ronde sur le thème : « 2020, une année de transformation des modes de financement des entreprises » que le rôle de l’OFEM était tout particulièrement de « de suivre et d’analyser l’évolution de
l’ensemble des financements de marché auxquels les entreprises ont recours en s’efforçant de distinguer dans ses prochains rapports, chaque fois que cela sera possible, la situation spécifique des ETI et PME, notamment de croissance, au regard de leur accès à ces financement« .

Enfin, Arnaud de Bresson, délégué général de Paris-Europlace, a expliqué que « Le renforcement des fonds propres des entreprises, comme l’accélération des financements boursiers sont, aujourd’hui, des priorités urgentes pour accompagner la relance de la croissance. Le Collège Entreprises de Paris EUROPLACE a identifié les actions à mettre en œuvre : encourager la création de fonds de type cross-over, créer des passerelles entre le coté et non coté, promouvoir la cotation des entreprises technologiques, et enfin renforcer l’analyse financières pour les PME/ETI, notamment « sponsorisée ».

Plus d’informations dans le Communiqué de presse de cet événement